La SRV Annecy voyage en SUISSE

2 bateaux du club ont participé au National Corsaire SUISSE.
Marie-Pierre et Christian Travers avec « Grain de sel » et Frédéric et Jean-Paul sur « I lof
You » prêté par Alexis se sont confronté pendant 4 jours à l’élite Helvétique sur le Léman.
Du Soleil, du vent et les forts courants du Rhône !

 

© Photo illustration article : www.corsair.ch

SRVA, un club de jeunes, et comment !

Il suffisait d’être présent ce dimanche 7 avril pour ressentir toute l’énergie qui peut se dégager d’un club nautique dès que des juniors filles et garçons déambulent bruyamment entre les quais, les parkings et les locaux couverts. Le temps incertain et un tantinet frisquet n’a pas eu la moindre chance de venir sournoisement gâcher la fête et a fini par lâcher le morceau en acceptant même de faire apparaître un peu de soleil et quelques onces de vent.

Ne nous demandez pas si les résultats ont favorisé les gamins du club qui tournoyaient à domicile. L’essentiel était qu’ils soient là et leurs voisins de lac aussi ; je pense à l’instant à cet unique exemplaire navigant venu d’Auvergne qui rentrera bien tard dans ses pénates avant de se lever le lendemain pour aller à l’école.

Je ressors convaincu que la voile est une bien belle occasion de participer à cette alchimie souhaitée bienheureuse de pédagogie et de maturité. Nul besoin ce dimanche de bruit et de fureur pour croiser autour des bouées, nul besoin d’invectives et de dopage pour empanner joyeusement vers l’arrivée. La remise des prix rondement menée par notre nouveau président fut un modèle du genre en termes d’écoute et de sourires satisfaits pendant la remise des médailles qui aura su récompenser toutes celles et ceux qui étaient présents. Ces enfants étaient les héros du jour et notre accueil aura compté pour un bout dans leur route vers les beaux jours qui sont devant eux.

Quelques membres vedettes adultes du stick sont passés gentiment par le club pour nous annoncer quelques bons résultats sur d’autres plans d’eau extérieurs ce jour-là. Je crains qu’ils ne doivent recommencer leurs annonces encore une fois dans les jours qui viennent pour se rappeler à notre bon souvenir car dimanche nous n’en avions que pour cette bande de gosses qui ne manqueront pas de nous montrer à la première occasion que l’avenir passe par eux.

<< Quand on les prend au sérieux, même les enfants les plus terribles se montrent dignes de la confiance qu’on leur accorde. >>  Philippe Mérieux  citant Korczak

Photo François Combet

Toutes les photos ici