La SRV Annecy

La Société des Régates à Voile d’Annecy vous invite à partager ses passions de la navigation !

Le club

Un club de voile associatif sportif fondé en 1954 dont la vocation est de promouvoir la pratique de la voile par la formation et par la compétition pour tous.

L'école de voile

3 univers pour le choix de vos stages : de la découverte de la voile au développement et maîtrise de la pratique, vivez toutes les sensations de glisse.

Les compétitions

Découvrez le programme nautique 2017, vous y trouverez les avis, les instructions ainsi que les inscriptions des courses.
Venez régater avec nous !

Les actualités du club

L’heure des comptes

Notre prochain RV à toutes et à tous se situera un certain samedi 25 novembre 2017 à partir de 17h00, jour de la sainte Catherine – mais sans les coiffes si possible, merci d’avance –  pour assister dans le foyer et  au coude à coude à notre AG 2017.

Le comité devra terminer de remplir sa mission annuelle en présentant un point exhaustif mais synthétique de la situation générale du club.

Vous avez reçu votre convocation, il n’y a plus qu’à venir.

 

Rien de ce qui sera dit ce soir-là ne transpirera sur cette page aujourd’hui. N’en déduisez pas hâtivement et pour autant que les nouvelles soient bonnes ou mauvaises ou qu’une chape de plomb ait été posée pour étouffer force news ou autres fake news.

Comme d’habitude les intervenants des deux bords – public et orateurs – communiqueront dans le respect et la bonne humeur quels que soient les propos et les thèmes abordés.

Et puis écloront quelques nouvelles candidatures pour remplacer quelques départs après de bons et loyaux services. Le comité se réjouit par avance de ces entrées fraîcheurs dans le cœur du réacteur mais elles se feront encore par votation et comme toujours. La parole reste au peuple.

 

Radio Ponton informe que des représentantes du sexe opposé seraient paraît-il  les bienvenues.

Il est vrai qu’autour de la table de réunion on ne risque pas de humer autre chose actuellement qu’un solide parfum de testostérone bien appuyé.

 

En milieu de soirée et après une petite collation, nous nous enfoncerons un par un dans la nuit du quai en direction de nos chaumières respectives en tentant de repérer le bruit caractéristique des gifles distribuées par nos drisses contre nos mâts indiquant que notre vaisseau de régates est toujours là même relégué au-dessus du bitume.

Continuera encore plusieurs jours le rigaudon* des désarmements de bon nombre d’esquifs sous le tintamarre casse oreille de la grue et sous le regard des skippers qui ont choisi de perdurer sur l’eau tout l’hiver. Ces derniers donneront sûrement la main si besoin aux grutiers esseulés.

 

Entre nous et même si notre décor hivernal est prodigieux, il est probable que s’installe alors une certaine impatiente à voir ressortir de leurs trous les pythies à poil du printemps annonçant la prochaine… Marmottine Yeah.

 

*rigaudon

Le pas de rigaudon qui sert de conclusion à la plupart des déplacements des danseurs empesés des salons d’autrefois, nous vient de Provence avant de s’encanailler par le Dauphiné pour finir immanquablement en Savoie. No comment

 

Que l’hiver soit.

Photo © Marc Muller